c-/ Comment le stocker?

Pour que l’hydrogène puisse réellement devenir le vecteur énergétique de demain, il faut qu’il soit disponible à tout moment, et en tout point du territoire. Mettre au point des modes de transport, de stockage et de distribution efficaces représente donc un enjeu crucial. Il existe des formes classiques de stockage d’hydrogène (sous pression à 300 bar ou à basse température à -253°C). Celles-ci, présentent des risques et des moyens d’utilisation ne permettant pas un usage banalisé de l’hydrogène. Il existe également une forme plus évoluée du stockage de l’hydrogène sous forme d’hydrures métalliques. L’hydrogène est un gaz dangereux dans la mesure où il est très explosif et inflammable, l’hydrogène doit donc être stocké avec de nombreuses précautions.

a - / Le stockage gazeux :

Le conditionnement de l'hydrogène sous forme gazeuse est une option prometteuse. Les contraintes dont toutefois nombreuses. Léger et volumineux, l'hydrogène doit être comprimé au maximum pour réduire l'encombrement des réservoirs. Des progrès ont été faits : de 200 bars, pression des bouteilles distribuées dans l'industrie, la pression est passée à 350 bars aujourd'hui et les développements concernent maintenant des réservoirs pouvant résister à des pressions de 700 bars. De plus, l'hydrogène est l'élément le plus petit de l'univers, il faut donc trouver des matériaux pouvant contenir l'hydrogène sans risque de fuite.

 

 

 

 

 

 

b - / Stockage liquide (cryogénique ) :

Le stockage de l’hydrogène sous forme liquide est une solution très attrayante. Cependant, après l’hélium, l’hydrogène est le gaz le plus difficile à liquéfier dans la mesure où sa température de liquéfaction est de -253°C (rappel : zéro absolu = -273°C). Cette technique est utilisée dans le domaine spatial. Cependant, le volume de stockage est plutôt faible et nécessite une grande dépense d’énergie pour effectuer la compression avec changement d’état

Comme tout liquide cryogénique (à basse température), l’hydrogène est stocké dans des " cryostats ", récipients à double isolations thermique dont le but est de limiter les apports de chaleur. Aujourd’hui, les " cryostats " sont pour la plupart en acier inoxydable. L’isolation des " cryostats " n’est pas totale, entraînant alors une légère ébullition de l’hydrogène due aux petits apports de chaleur correspondants à cette imperfection de l’isolation. Les " cryostats " ne sont donc pas étanches afin de permettre un dégagement gazeux permanent de vapeur d’hydrogène qui évite un accroissement excessif de la pression. Cette évaporation est un des inconvénients majeurs du stockage de l’hydrogène sous la forme liquide. Dans le cas de l’application à l’automobile, l’utilisateur ne peut laisser son véhicule dans un lieu confiné.

 

 

 

c - / Stockage solide : hydrures métalliques :

C'est cette forme de stockage qui va permettre l'utilisation de l'hydrogène dans nos voitures. Les hydrures métalliques sont des alliages capables d'absorber et de stocker l'hydrogène, comme le ferait une éponge, de manière stable et sûre. Les hydrures métalliques restituent l'hydrogène absorbé lorsqu'ils sont chauffées. L'intérêt des hydrures métalliques est du essentiellement à leur capacité volumique d'absorption élevée qui est deux fois supérieure à celle de l'hydrogène liquide ou de l'hydrogène gazeux sous pression. Les hydrures tels que l'aluminium, le sodium, le lithium ou encore le bore (éléments les plus légers dans la classification périodique) sont les plus aptes à stocker en grande quantité l'hydrogène. L'alliage métallique LaMg2Ni (lanthane, magnésium, nickel) est un conducteur électrique. En présence d'hydrogène (H2), il forme l'hydrure métallique  LaMg2NiH7 qui lui, est un isolant. Cette propriété pourrait en faire un détecteur d'hydrogène efficace et bon marché. De plus, les chercheurs ont enfin compris le mécanisme d'absorption pour ce type d'hydrures, qui peuvent contenir une plus grande densité d'hydrogène que l'hydrogène liquide lui-même. Une autre possibilité consiste à utiliser directement l'hydrogène dans un moteur thermique.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site